Vegan

Contre la Mentaphobie de David Chauvet – Changer son regard sur les animaux

4 juillet 2017

Il y a des lectures qui vont nous changer, nous faire grandir, et où à la fin on se dit qu’une seule chose : si seulement tout le monde pouvait le lire. C’est exactement ce que je me suis dit à la fin de ce livre, si riche en seulement 200 pages. Contre la mentaphobie, c’est exactement le genre de livres que je recherche maintenant que je suis une végane convaincue. J’aime beaucoup les livres introductifs au véganisme, ils sont plus que nécessaire pour aider à la prise de conscience mais quand on sait déjà l’essentiel, on a envie d’aller plus loin.

Dans ces cas-là, je regarde ce dont j’ai envie dans la collection V de l’éditeur l’âge d’homme. Je me rends compte que tous mes livres viennent de cette collection qui a des petites pépites en tout genre. Ce livre a été écrit par David Chauvet qui est doctorant en droit à l’université de Limoges (université qui possède le diplôme universitaire de droit animalier qui m’intéresse énormément). Il a aussi écrit La personnalité juridique des animaux jugés au Moyen-Âge et Une raison de lutter : l’avenir philosophique et politique de la viande. Ce dernier livre fait partie de ma wishlist cependant vu le nombre de livres que j’ai à lire … Il va attendre sûrement veggie world octobre.

C’est le résumé qui m’a appuyé et surtout cette simple phrase « Au pays de l’animal-machine, force est de constater qu’on refuse aux animaux une conscience lorsqu’il s’agit de justifier leur meurtre« .

Le livre s’attache à démontrer dans un premier temps comment on dénie une conscience aux animaux. Basés notamment sur des propos philosophiques, l’auteur nous explique les racines de la mentaphobie. La mentaphobie est la peur de reconnaitre une conscience animale puisque le faire nous ferait devenir des criminels en tuant les animaux. Les tenant de la mentaphobie pense qu’il est possible de tuer humainement. L’auteur passe des éléments historiques de la mentaphobie au fait que nous soyons hermétiques à avoir une telle reconnaissance d’une conscience pour finir sur la souffrance animale.

Dans son deuxième chapitre, l’auteur nous invite à découvrir la réalité de la conscience animale par des études et expériences menées. Toutes ses sources sont référencées à la fin du livre et prennent à elles seules une trentaine de pages.

Ce livre nous emmène pour nous expliquer les fondements de la non reconnaissance de la conscience animale d’abord de manière philosophique puis de manière scientifique avec des contre arguments sourcés et pointus qui ne manquent pas de faire réfléchir. Je pense que j’en ai plus appris en 200 pages de ce livre qui m’a pris moins d’une semaine à lire que depuis le début de ma vie. C’est un livre qui je le pense, peut faire changer les gens. Il n’est pas moralisateur mais il explique du pourquoi au comment en montrant pourquoi cette pensée est fausse. Je pense le relire assez souvent car les arguments que ce livre donne peuvent être utilisés pour montrer que le véganisme est bien pour la protection des animaux, êtres conscients qui méritent notre protection.

Je ne m’éternise pour vous dire comme je recommande ce livre qui représente mon meilleur investissement en livre dernièrement et que j’ai vraiment adoré.

L’avis de Natroll sur ce livre : 

« Contre la mentaphobie » s’emploie à couper court tant à la pensée cartésienne de « l’animal-machine » et qu’aux spéculations béhavioristes par un travail minutieux tant sur le plan philosophique que scientifique. David Chauvet nous offre là un parfait opuscule bousculant la pensée dominante qui se refuse à concevoir l’animal comme un être vivant doué de conscience ; une phobie au sens propre, car admettre une conscience chez l’animal impliquerait un changement de paradigme qui ferait vaciller l’ordre établi dans lequel l’animal, ségrégé, peut être compagnon ou ressource.
Deux recommandations pour le prix d’une : n’hésitez plus, LISEZ LE !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Sébastien Natroll 4 juillet 2017 at 11 h 16 min

    Merci pour cette mise à l’honneur ! <3
    Nous avons encore bien des événements à faire ensemble pour contribuer au changement !

    • Reply Marie-France 13 juillet 2017 at 14 h 18 min

      Oui ce sera plein de bonnes choses !

    Leave a Reply